Installer et entretenir une VMC dans votre maison ou appartement

On parle beaucoup de VMC (Ventilation Electrique Contrôlée), mais au fait, pourquoi cet équipement est-il devenu indispensable dans les maisons? Pourquoi il est important d’en installer une, comment le faire, et (surtout) pourquoi et comment l’entretenir une fois posée?

La VMC  est un équipement destiné à  renouveler l’air intérieur de la maison. Elle est composée d’un système d’évacuation de l’air pollué, de l’humidité et des vapeurs d’eau.

Elle garantit un air sain permanent, c’est donc en premier lieu un équipement de protection de votre santé.

Pourquoi installer une VMC

Les maisons modernes sont de mieux en mieux isolées, c’est une bonne chose, mais qui comporte un petit inconvénient : la ventilation intérieure en est amoindrie. De ce fait, les risques de maintenir une pollution atmosphérique à l’intérieur d’un espace fermé, est important.

Cette pollution provient des différentes activités des membres de la famille dans la maison comme la cuisine, la douche… 

Un autre risque est de produire un taux d’humidité conséquent, qu’il est important de réguler, afin d’éviter l’apparition de moisissures néfastes à votre santé.

Il est donc utile d’aérer votre maison afin de maintenir une bonne qualité de l’air.

Vous allez me dire : Aérer chaque jour la maison en ouvrant les fenêtres est le premier réflexe à avoir, non? Pourquoi s’embarrasser avec une VMC? Certes. Mais la VMC vous permettra de ventiler de façon RÉGULIÈRE. Les maisons sont bien mieux isolée qu’autrefois, il faut donc créer un flux de circulation de l’air pour éviter le confinement que l’on retrouverait en ouvrant juste les fenêtres une fois par jour.

En résumé :

La VMC dispose d’avantages non négligeables tels que le confort thermique, en toute saison,en maintenant la température idéale tout en ventilant la maison. 

VMC = Confort Thermique

Elle permet également des économies d’énergie, grâce à cette capacité de ventilation sans avoir à ouvrir et fermer les fenêtres. 

Bonne isolation + VMC = Economie d’énergie.

Enfin, elle maintient une bonne qualité de l’air dans la maison en évacuant les polluants et renouvelant l’air en continu.

VMC = Santé

Y-a-t-il plusieurs types de VMC?

Tout à fait ! On trouve plusieurs types de VMC dont les plus courantes se classent selon deux critères :

  • VMC simple ou double flux 
  • VMC autoréglable ou hygroréglable

 Votre choix se portera sur l’un ou l’autre des modèles en fonction de votre budget, de votre logement (neuf ou ancien), et des caractéristiques techniques que vous souhaitez obtenir.

VMC simple flux

La VMC simple flux est la plus utilisée.

Son fonctionnement est simple :

  • ENTRÉE D’AIR DE L’EXTÉRIEUR : on dispose des entrées d’air dans les pièces de vie (cuisine, salon, chambres, salle d’eau..), ce qui permet de faire rentrer de l’air extérieur dans le logement, même fenêtres fermées.
  • EXTRACTION D’AIR INTÉRIEUR : des bouches d’extraction sont également installées dans les pièces pour aspirer l’air intérieur et le rejeter à l’extérieur grâce à un réseau de gaine qui transfert l’air aspiré vers le groupe d’extraction, lui-même installé en général dans les combles.

La VMC simple flux peut être autoréglable ou hygroréglable :

  • AUTORÉGLABLE : L’air est diffusé de façon constante en fonction de la pression du logement. 
  • HYGRORÉGLABLE : L’air est diffusé en s’adaptant à l’humidité du logement. On doit donc installer des capteurs d’humidité sur les entrées d’air et sur les bouches d’extraction afin de mesure cette humidité et faire varier l’air en fonction.

VMC double flux

La VMC double flux permet un échange thermique entre l’air qui sort de la maison (chaud) et l’air qui entre dans la maison (froid l’hiver et chaud l’été), pour faire entrer dans la maison un air à température ambiante, et ainsi maintenir cette température avec régularité.

Ce que l’on appelle un “échangeur thermique” est installé afin de créer cet échange entre les deux flux d’air.

cette solution a un impact sur les économies d’énergie, il est généralement estimé à 20% d’économies supplémentaires, puisque, l’hiver, l’air entrant est réchauffé avant de pénétrer l’intérieur de la maison.

La VMC double flux peut également être installée en mode Autoréglable ou Hygroréglable.

Enfin, la VMC double flux thermodynamique peut être couplée à une pompe à chaleur.  Dans ce cas, l’air ambiant du logement est renouvelé par de l’air chauffé grâce à la pompe à chaleur. Plus coûteux, mais aussi plus écologique, ce système peut vous apporter de nouvelles économies d’énergie car il permet de se dispenser totalement de chauffage dans une maison, l’air étant chauffé par l’échangeur thermique + la pompe à chaleur !

Comment installer une VMC?

Des images valant mieux qu’un long discours, voici deux vidéos vous montrant comment installer une VMC simple plus, pour la première, double flux pour la seconde, et l’ensemble du matériel nécessaire.

Bien entendu, vous pourrez aussi faire appel à un installateur professionnel pour recevoir les conseils les plus adaptés à votre besoin et votre situation, puis faire poser votre VMC en toute quiétude.

Pourquoi et comment entretenir une VMC?

Une utilisation régulière et prolongée de votre VMC produira inévitablement un encrassement, risquant de générer une moindre efficacité de votre appareil, et un vieillissement prématuré de celui-ci, et dans le pire des cas, de provoquer un incendie dans votre maison par surchauffe de l’appareil.

La moindre efficacité peut, elle, se traduire par l’apparition de moisissures dues à un taux élevé d’humidité dans votre logement, puisque l’air pollué ne peut plus être correctement évacué.

Un dépoussiérage de votre VMC est donc recommandé chaque trimestre.

Pour cela, coupez le courant, démontez les bouches d’aération, retirez la poussière avec un aspirateur et faites les ensuite tremper dans un dégraissant mélangé à de l’eau chaude. Nettoyez ensuite le ventilateur et les filtres. L’intérieur des tuyaux sera aussi à dépoussiérer.

Les filtres doivent être changés s’ils sont trop abîmés. Les piles sont à changer tous les deux ans en moyenne.

Le conseil de Florence : Faites appel à un professionnel tous les 2-3 ans

Afin de garantir un entretien optimal de votre VMC, faites appel à un professionnel tous les 2 à 3 ans.

Pour une centaine d’euros en moyenne, vous garantirez la durabilité de votre matériel et sa sécurité.

Les feux de maison sont souvent provoqués par une VMC mal entretenue, donc on ne rigole pas avec l’entretien de sa VMC.

A savoir : l’intervention d’un professionnel est obligatoire pour les VMC à gaz.

Florence​​, Co-créatrice du site Lesbricoleuses.fr

Voilà pour ces quelques conseils ! Et comme d’habitude, pensez à partager en commentaires vos trucs et astuces supplémentaires qui pourraient aider la communauté !

A propos de l’auteur

Moi, c’est Florence, 49 ans, maman de 3 ado. Etre propriétaire d’une maison, c’est chouette, mais quand on achète un bien avec “du potentiel”, il y a de quoi s’occuper. Mettre la main à la pâte est devenu rapidement indispensable… et puis un réel plaisir. Avoir un compagnon du métier et passionné, ça aide drôlement à choisir les bons outils, à adopter les bons gestes, et à rester zen ! Quel bonheur de partager tout cela avec vous ! On y va?

Laissez un commentaire 2 commentaires

Attention Asthmatiques : Avez-Vous Nettoyé Correctement Votre VMC ? Répondre

[…] par exemple…), le nettoyage d’une VMC peut-être fait régulièrement par vous-même (quelques astuces ici) ! L’appel à un professionnel peut cependant être recommandé, surtout si vous êtes dans […]

Pourquoi est-il si important d'aérer chez soi ? - superpropre.fr Répondre

[…] Si votre logement ne possède pas encore de VMC, n’hésitez pas à visiter le site lesbricoleuses.fr pour en savoir plus sur l’installation de votre VMC. Cette installation est indispensable, […]

Laissez un commentaire: