Alors, quelle ponceuse acheter cette année ?

La ponceuse fait partie de l’outillage de base de tout bon bricoleur ou bricoleuse 😉. Si vous ne le saviez pas déjà, et débutez seulement dans cette activité, vous finirez vite par vous rendre compte ! Mais il n’est pas toujours facile de se repérer dans les différents marques, modèles et même types de ponceuses, pour être sûr d’acheter celle qui nous convient parfaitement. ​

C’est avec cette question en tête que j'ai conçu ce guide pour vous aider à investir votre argent dans la ponceuse qui répondra le mieux possible à vos besoins propres.

Que vous cherchiez la meilleure ponceuse pour bois ou au contraire la plus polyvalente, vous êtes à la bonne adresse !

Les ponceuses en promotion


Parce que même si on ne se connaît pas encore, je vous aime déjà bien pour le fait de visiter mon site, voici les meilleures offres du moment trouvées sur le site Amazon.fr :

Notez bien qu'il s'agit des promotions actuelles et non de ma sélection perso. J'ai également établi un classement des meilleures ponceuses selon mes propres critères ici.

67%Meilleure Vente n° 1 TECCPO, Ponceuse de Détail Professionel, 200W, 15,500 RPM, 12pcs Papier de...
21%Meilleure Vente n° 2 Bosch Ponceuse Multi PSM 200 AES (2 Feuilles Abrasives, Plateau de Ponçage...
7%Meilleure Vente n° 3 Bosch Ponceuse Multi PSM 100 A compacte et puissante avec coffret et 3 feuilles...
mathilde lesbricoleuses

L'avis de Mathilde : gagnez du temps dans vos travaux avec l'achat d'une ponceuse !


Vous avez des travaux à faire chez vous, que ce soit pour donner un coup de neuf à un parquet ou à des murs un peu usés, ou bien encore pour donner une apparence impeccable à votre foyer sans faire appel à un professionnel. Vous aurez vite besoin d’une ponceuse électrique.


Cet outil bien connu des bricoleurs est indispensable pour modifier ou améliorer une surface, quelle que soit la matière dont elle est constituée (on change d’outil en fonction de celle-ci) pour la rendre lisse et brillante.


Il s’agit d’un travail de longue haleine, et vous aurez besoin pour cela d’acheter une ponceuse électrique. Sans elle, vous ne parviendrez jamais à bout de votre objectif ! Le papier de verre, c’est bien, mais à l’usage, c’est vite épuisant !


Mathilde​​ - Co-Créatrice du site LesBricoleuses.fr

Les différents types de ponceuses

(1) La ponceuse à bande : C’est un appareil puissant. Son principe : un ruban abrasif sans tourne à grande vitesse entre deux rouleaux, entraînés par un moteur. Bruyante et lourde, elle convient pour le travail préparatoire, car elle vous permettra d’aller vite sans obtenir une finition parfaite.

(2) La ponceuse girafe : Comme son nom l’indique, la ponceuse girafe est équipée d’un long cou ! Ou, plus exactement, d’un bras. Son principe de fonctionnement est celui de la ponceuse orbitale, mais son bras de maniement permet d’accéder aux hauteurs, comme les plafonds, ou de travailler sur les murs en se fatiguant moins.

(3) La ponceuse murale : Par ce terme, on entend généralement un complément bien spécifique. En effet, des ponceuses orbitales ou à bande pourront tout à fait opérer sur des murs. Mais les ponceuses aspirantes, utilisées pour un mur en crépi, ou la cale à poncer, pour les murs en plâtre ou rebouchés, peuvent s’avérer indispensables.

(4) La ponceuse vibrante : Sa semelle rectangulaire effectue des mouvements circulaires rapides. Elle est idéale pour poncer une surface en vue de la peindre ensuite, car elle donne une bonne finition. Petite, elle ne vous permettra pas d’opérer sur de trop grandes surfaces. Surtout, elle n’est pas appropriée pour les matières les plus dures, ou qui ne supportent pas bien l’échauffement (colle et vernis).

(5) La ponceuse delta : De forme triangulaire, sa semelle vous permet d’aller dans les angles et, d’une manière générale, d’assurer tout travail de finition dans les endroits difficiles à atteindre. Sa semelle peut se doter d’embouts qui la dépassent et dont les faces peuvent être équipées de papier à poncer, pour vous permettre d’opérer sur les trois dimensions d’un rebord.

(6) La ponceuse excentrique : Dotée d’une semelle ronde, elle repose sur un principe combinant les avantages de la ponceuse à bande et de la vibrante. Elle est aussi équipée d’une semelle souple, qui conviendra parfaitement pour les surfaces bombées. En revanche, sa forme circulaire ne la rend pas du tout adaptée pour vous attaquer aux angles d’une pièce, par exemple. Polyvalente, elle permet d’effectuer un travail grossier ou au contraire très fin.

(7) La ponceuse multifonction : La ponceuse multifonctions combine en principe les systèmes excentriques, vibrants et triangulaires. On peut en effet fixer différents plateaux selon le travail qui nous attend.

(8) La ponceuse carrosserie : Le carrossier utilise principalement les ponceuses excentriques ou orbitales de type pneumatique, c’est-à-dire qu’elle ne fonctionne pas à l’électricité, mais à l’air comprimé.

(9) La ponceuse pneumatique : Une ponceuse pneumatique fonctionne à l’air comprimé au lieu de l’énergie électrique habituellement utilisée.

(10) La ponceuse orbitale : Une ponceuse orbitale fonctionne via un mouvement rotatif horizontal. Plus précisément, le plateau est circulaire et on y fixe un disque abrasif. Ensuite, la ponceuse orbitale vient faire tourner ce disque à très grande vitesse.

Quelle ponceuse pour quel besoin ?

Vous l’aurez compris, le choix de votre ponceuse va dépendre essentiellement de trois critères : le matériau sur lequel vous souhaitez opérer, et son accessibilité (une ponceuse girafe est indispensable pour les plafonds ou la hauteur des murs, mais plus qu’inutile si vous souhaitez vous limiter au plancher ou à la carrosserie de votre voiture !) et, enfin, la finition désirée.

La ponceuse à bande est parfaite pour un premier passage sur tout type de surface, surtout si elles sont étendues et rugueuses, mais sa finition laisse à désirer.

Les ponceuses vibrantes et excentriques seront plus adaptées pour une meilleure finition, sachant que ces dernières seront préférées pour les surfaces courbes. Si votre surface n’est pas trop rugueuse, ou a déjà était dégrossie par une ponceuse à bande, préférez un modèle vibrant si elle est bien plane. Elles sont très souvent équipées de variateurs de vitesse qui vous permettront de vous adapter à différents matériaux et rendus.

Acheter une ponceuse multifonction : une bonne option ?

Tout dépend de ce que vous avez à faire. Une ponceuse multifonction peut être une bonne solution si vous avez tout un appartement à refaire, par exemple, avec des surfaces très différentes les unes des autres, des angles, des contours arrondis, des rainures.

C’est aussi celle qui pourrait s’avérer la plus utile sur la longue durée, mais ses modèles les mieux équipés, aussi efficaces que chacun des autres modèles dans leur domaine, pourront vite revenir cher.

C’est donc au prix d’achat, et notamment en fonction des accessoires et options des différents ponceuses qui pourraient vous convenir, que vous devrez trancher. Vous trouverez d’ailleurs tout type de ponceuse dans ce comparatif.

Les questions à vous poser avant d’acheter une ponceuse :

Le modèle de votre outil n’est toutefois pas le seul critère à prendre en considération au moment de l’achat.

  • La vitesse : pratiquement tous les modèles sont pourvus de régulateurs de vitesse. Si vous pensez avoir à faire à différents types de matière, des plus solides au plus sensibles, cherchez un produit qui comportera un grand nombre de vitesses possibles.

  • L’aspiration : généralement, les ponceuses sont équipées de sacs récupérateurs, qui peuvent être plus ou moins simples à fixer. Mais une ponceuse dotée d’un système pouvant accueillir un tuyau d’aspirateur s’avèrera des plus pratiques à l’usage.

  • Le confort : le bruit et le poids sont deux critères aussi importants. Au-delà de 84 décibels d’une part, et de 2 kilos d’autre part, sachez que vous risquez de souffrir (et prévoyez des protections auditives, le cas échéant).
  • Les papiers. Certains modèles exigent des papiers uniquement vendus par la marque, quand d’autres peuvent utiliser du papier découpé. Ce dernier se fixe généralement par crochets, dont il peut être intéressant d’étudier la maniabilité. Une ponceuse à velcro n’acceptera généralement que les disques de sa marque.

Les meilleures marques de ponceuses sur le marché

Bosch et Black et Decker. Si ces deux noms viennent spontanément en tête pour les appareillages électriques de bricolage, ça n’est pas un hasard. Ces deux marques, allemande pour la première et américaine pour la seconde, ont chacune plus d’un siècle d’existence et par une politique industrielle exigeante, elles tiennent toujours le haut du pavé.

Mais quelques autres concurrents ont depuis su se tailler une solide réputation. On pense notamment aux Japonais de Makita. A l’origine spécialisée dans les moteurs électriques, Makita s’est tournée vers l’outillage professionnel dans les années 1950 et a même inventé le rabot électrique en 1958, puis la visseuse sans fil rechargeable moins de dix ans plus tard.

Elle est désormais présente dans 150 pays, et reste sans conteste parmi les fournisseurs et les innovateurs les plus fiables.

Comparatif : MA sélection des meilleures ponceuses du moment !

Quelle est la meilleure ponceuse du moment ? J'ai procédé à de nombreux tests pour dégager ces différents modèles qui, chacun dans leur catégorie, vous donneront une pleine et entière satisfaction, conjuguant confort, maniabilité, fiabilité et robustesse.

Modèle

Caractéristiques / avis

Prix

Makita BO3711
(Ponceuse vibrante)

D’un poids de 1,6 kilos pour une puissance sonore de 80 DB, la ponceuse vibrante BO3711 de Makita se règle de 4000 à 11000 tours/minute, en fonction de la pression exercée sur la gâchette.


Elle est dotée d’un cordon d’alimentation de 2 mètres, ce qui permet de poncer de larges surfaces sans avoir besoin de débrancher et rebrancher en permanence, et ses pinces de serrage permettent de charger simplement le papier abrasif.


En outre, un gabarit est fourni avec le modèle pour pouvoir découper le papier à la bonne taille sans se casser la tête. Une valeur sûre, et surtout pratique. Choisir une ponceuse vibrante n’est pas toujours facile mais, avec celle-ci, vous ne pouvez pas vous tromper.

Black et Deker KA 191EK (Ponceuse excentrique)

Polyvalente, elle conviendra aussi bien pour le bois que pour le métal ou le PVC, sur surface plane ou courbée. Livrée avec un coffret et trois disques, ergonomique, elle est garantie deux ans pièces et main d’œuvre.


Equipée d’un régulateur de vitesse (de 4000 à 12000 tours/minute), elle peut être reliée à un aspirateur. Robuste, elle ne vous décevra pas… A part peut-être pour son poids, de 2,4 kilos.

Bosch PBS 75AE
(Ponceuse à bande)

Un atout de la PBS 75AE est sans conteste son régulateur de vitesse ergonomique, sous la forme d’une mollette située près de la gâchette. On peut ainsi s’adapter en permanence au travail en train de s’effectuer.


Livrée avec deux serre-joints, une butée parallèle et angulaire, un support et une bande abrasive elle vous permettra de vous mettre tout de suite au travail, et avec une authentique maniabilité ! Pesant un peu plus de 3,5 kilos, elle est parfaite pour le bois, le plastique et le métal, pour une utilisation en amateur.

Einhell TC-DW 225
(Ponceuse girafe)

Dotée d’un bras télescopique de 165 cm et d’un câble électrique long de 4 mètres, elle est le modèle qu’il vous faut pour vous attaquer à vos murs et cloisons sèches !


Vendue avec un coffret en plastique et 6 disques de ponçage. Réglable de 600 à 1500 tours/minute, elle pèse 8 kilos ce qui, même pour une ponceuse girafe, peut vite s’avérer un peu lourd, même si sa poignée en « T » lui confère une bonne ergonomie.


On peut lui raccorder un aspirateur, et c’est appareil fiable pour un prix attractif.

Bosch PSM 18 LI
(ponceuse multifonction)

Polyvalente, elle peut servir aussi bien pour le ponçage que le meulage ou le polissage, y compris dans les endroits difficiles d’accès. Dotée de batteries lithium-ion et de son propre système d’aspiration, d’un système auto-grippant qui permet de remplacer facilement les disques, elle est livrée avec trois feuilles abrasives.


Robuste, elle vous accompagnera longtemps, et est garantie deux ans pièces et main d’œuvre. Dans la même série, je recommande également la Bosch PSM 200as qui, d’une puissance de 200 Watts pour seulement 1,4 kilo, convient malgré sa petite taille très bien pour des gros projets, grâce à ses plateaux, triangulaire et rectangulaire, qui se changent sans outil.

Comment choisir sa ponceuse : options et critères à comparer

Une fois que vous avez opté pour une ponceuse girafe, à bande ou orbitale, pensez à vous interroger sur les options qui seront les plus pratiques pour vous. Pensez-vous opérer souvent en extérieur ? Alors sans doute vous faudra-t-il préférer un outil équipé de batterie. Craignez-vous de fatiguer rapidement durant les travaux ?

Optez pour un modèle léger, quitte à rogner sur les options. Possédez-vous un atelier de bricolage tout équipé ou, au contraire, commencez-vous tout juste à vous lancer ? Pensez à examiner les équipements qui accompagneront votre modèle : ce serait dommage de ne pas pouvoir se lancer tout de suite, faute de papier abrasif !

Ensuite, songez qu’il s’agit d’un achat conséquent, voué à durer. Privilégiez donc toujours un modèle robuste et garanti, en vous fiant aux marques les plus réputées. On peut trouver des ponceuses à des prix véritablement dérisoires, mais celles-ci finiront toujours par vous lâcher, parfois rapidement, et pourraient même s’avérer dangereuses !

Mode d'emploi : comment utiliser une ponceuse ?

Avant toute chose, équipez-vous de gants et lunettes de protection. Une ponceuse, comme ses disques ou bandes abrasives, sont des outils puissants qui peuvent véritablement vous blesser.

​Vous protéger est la première chose à faire, avant toute autre. Il vous faudra aussi porter un masque antipoussière et un casque antibruit : les ponceuses sont des appareils bruyants, et même si le volume sonore vous paraît supportable, il pourrait avoir de graves conséquences pour votre audition sur le long terme.

Il vous faudra ensuite fixer le papier abrasif. Bien entendu, la méthode dépend de votre modèle, cela pourra être plus ou moins simple mais n’est jamais bien sorcier.

Sachez que différents types de papier dépendent de la surface à laquelle vous souhaiter vous attaquer :

》Pour le bois et la peinture, on utilise du papier de verre ou du papier corindon, ce dernier pouvant également être utilisé pour du plastique.
》Pour les métaux, on choisira de la toile corindon et de la toile émeri.
》Pour les bois résineux, vernis et plâtre, il vous faudra du papier anti-encrassant.
》Et pour les enduits intérieurs, une trame réversible.

Le grain dépendra également du rendu désiré.

Pour une ébauche, un 36 à 40 suffira largement, mais pour enlever de la matière et dégrossir il faudra en choisir un de 50 à 80. Pour le ponçage lui-même, un 80 à 120 sera de rigueur et, au-delà, ce sera pour les finitions (en allant au-delà des 240 si vous êtes particulièrement exigeant !).

En fixant votre papier (équipé, donc, de gants de protection), n’oubliez pas de respecter le sens de rotation de la machine.

Avant de vous attaquer au ponçage proprement dit, vérifiez que la surface ne contienne pas d’obstacles, comme des clous, susceptibles de vous blesser et d’endommager votre disque.

Enfin, commencez en douceur et progressivement, toujours dans le sens du fil du bois. N’appuyez pas sur la ponceuse, son poids doit suffire, et effectuez des passages dans directions différentes afin d’éviter de laisser des marques. Vérifiez régulièrement votre abrasif et n’hésitez pas à le remplacer dès qu’il commence à faiblir.

Nettoyez régulièrement votre ponceuse car les poussières qui peuvent s’y loger sont susceptibles d’abîmer son moteur.

Conseils pratiques

Je me répète : avant de poncer, équipez-vous de gants et de lunettes de protection, ainsi que d’un casque antibruit et d’un masque antipoussière.

La manière dont vous devrez procéder au ponçage dépendra grandement de votre type de ponceuse. Renseignez-vous sur chaque pratique avant de vous lancer dans votre travail : un petit guide d’utilisation vous est fourni pour chaque type de ponceuse sur ce site, mais vous trouverez également de nombreux et très bien faits tutoriels vidéo sur YouTube.

D’une manière générale, pensez à ne pas vous appuyer sur votre appareil : c’est dangereux, fatigant et inutile, même contre-productif, car le poids de la ponceuse lui-même permet de travailler au plus près de la matière.

Egalement, n’attendez pas avant de remplacer votre papier ou votre disque rotatif, et agissez dès que vous sentez une résistance. En agissant autrement, vous n’économiserez pas de papier de verre, vous passerez simplement plus de temps et risquez d’abîmer votre matériau ou d’obtenir un rendu différent selon les parties sur lesquelles vous avez opéré.

Enfin, nettoyez votre machine après chaque utilisation : les micro-poussières qui s’y accumulent pourraient à la longue abîmer le moteur.

Toutes ces opérations (nettoyage comme remplacement du papier ou disque abrasif) doivent être effectuées muni de gants de protection et appareil débranché (ou batterie retirée dans le cas d’une ponceuse sans fil).

Où acheter votre ponceuse pour bénéficier des meilleurs prix ?

Si les magasins de bricolage restent un endroit idéal pour se renseigner et passer à l’achat, il peut être frustrant de constater que tous ne disposent pas des mêmes modèles, et se renseigner sur les prix et facilités de paiement de chacun peut prendre du temps.

Le mieux est sans doute de procéder par Internet, tant que vous passez par des sites de commerce en ligne dont la réputation n’est plus à faire, comme Amazon. Vous y trouverez une gamme de prix et de produits bien plus étendue !

De plus, pour ce genre d’achat, les revendeurs (et particulièrement ceux correspondant aux liens que nous vous donnons dans ce guide) sont très disponibles pour répondre à vos questions dans la partie commentaire. Ils appliquent également les garanties constructeur. Si vous épluchez de nombreuses pages produits, pensez à toujours faire attention à ce détail, comme aux accessoires qui accompagnent (ou non) votre achat.

A propos de l’auteur

Bricoleuse, et pas que du dimanche (!!). J'aime autant me salir les mains qu'en prendre soin. Je me sens aussi à l'aise au jardin qu'à la cuisine, et sur ce site, je prends plaisir à partager avec vous tous mes conseils !